Chaudière

La chaudière gaz, la plus courante.

 Aujourd’hui, elle sera basse consommation, à condensation ou encore hybride, avec ou sans ballon. C’est l’équipement le plus répandu en terme de production de chaleur et d’eau chaude. Chaleur en terme de chauffage, Bien sur.

l’installation d’une chaudière, quel que soit ces spécificité, n’est pas un grand chantier. Un plombier chauffagiste réalise cette installation en une demi journée.

Ce qui fait son succès est sa facilité d’installation et d’utilisation. A partir du moment ou le gaz de ville est installé, une chaudière gaz sera en mesure de fonctionné. Il faut évidemment prévoir une extraction des fumés mais dans les modèles les plus simples (non condensation donc non ventouse) la chaudière sera installable et rejeter la fumée par le conduit de cheminée.

Toutes les chaudières gaz sont soumis à un entretien obligatoire annuel.

 

la chaudière fioul, en zone rurale

Pour installer une chaudière fioul, il faudra en complément une cuve à fioul. La chaudière sera disposée à l’intérieur de la maison, la cave, le garage… L’évolution de l’aspect à considérablement changé et, de nos jours, il sera aisé d’avoir une chaudière plutôt bien « designé » et qui se fondra bien dans la maison. Concernant la cuve, elle devra bien sur être relié à la chaudière donc soit à l’intérieur de la maison également soit reliée à des conduits et placé dans le jardin enterré, sous un abri…

Pour le fonctionnement global du système de chauffage il n’y aura que peux de différence avec une chaudière gaz en terme de répartition des chauffages et de la tuyauterie par contre concernant le principe de fonctionnement à la place du gaz c’est la combustion du fioul qui va chauffer l’eau qui circulera dans les circuits des radiateurs de la maison.

 

chaudiere fioul viessmann
chaudiere fioul viessmann

 

Les avantages résident dans le fait que le chauffage au fioul est amélioré d’année en année. Son rendement a progressé et sa consommation est minime. Les chaudières trop gourmandes en combustible son amené à disparaitre rapidement, surtout en France ou le gaz est préféré. Il subsiste cependant de nombreux ménage dépendant du fioul puisqu’ils n’ont pas le gaz de ville.

 

Les défauts d’une telle installation résident surtout dans la cuve qu’il faut surveiller constamment et anticipé la consommation pour ne pas tomber à court de fioul. La constitution du fuel fait qu’il peut être salissant et les odeurs désagréable.

 

la chaudière électrique

A l’image des chaudières gaz et fioul, ce type d’installation va répartir l’eau chaude produite dans les radiateurs. Il existe 2 systèmes distincts pour chauffer l’eau soit via des résistances immergées, soit par projection d’ions dans le cas d’une chaudière électrique ionique : le champ électrique des électrodes chauffe la température de l’eau. Les chaudières ioniques est plus économique pour la production d’eau chaude que les systèmes avec les résistances immergés.
Les arguments en faveur de la chaudière électrique résident dans son rendement, proche de 100%. De plus, à l’image d’une bouilloir, l’eau est rapidement chaude. Enfin, un conduit de fumé n’est pas necessaire comme pour les chaudières gaz.
La chaudière électrique n’est pas soumise à l’entretien annuel dont font l’objet les chaudières gaz et fioul par contre elle doit etre entretenu au moins une fois tous les 4 ans.

 

les types de chaudières

Chaudière basse température

La chaudière basse température est le modèle de base avant la chaudière à condensation. Elle est plus économique que les chaudières traditionnels des années 2000.

 

Chaudières à condensation

C’est une chaudière qui produit de la chaleur par combustion de gaz naturel. La chaudière à condensation recycle les fumées de sa combustion, pour créer de la vapeur d’eau, et la condenser pour créer de l’énergie thermique.

Elle permet des économies jusqu’à 30 % sur une facture de chauffage de chaudière traditionnelle.

 

 

Chaudière hybride

(chaudière + pompe à chaleur)

Une chaudière hybride est l’association d’une chaudière à condensation et d’une pompe à chaleur air / air. Les deux fonctionnements s’adapte à la température pour faire fonctionner l’appareil le moins énergivore (pac ou chaudière) La pompe à chaleur chauffe lorsque la température externe n’est pas trop basse (intersaison), la chaudière fonctionne en temps de grand froid.

 

chaudière micro-accumulées

Les chaudières « micro-accumulées » sont dotées d’un petit ballon annexe maintenu à une température haute pour parer a des besoins minimes sans avoir à faire démarrer la chaudière.